• Publié par : Denis CHRETIEN
  • Imprimer cette page

10 novembre 2015

Mécanismes moléculaires impliqués dans l'inhibition de la dynamique des microtubules par l'éribuline

    L’éribuline est une molécule antimitotique développée et commercialisée par la compagnie Eisai sous le nom de Halaven®. Cette molécule est utilisée depuis quelques années en chimiothérapie pour traiter le cancer du sein. Comme de nombreuses molécules anti-cancéreuses, l’éribuline agit en inhibant la dynamique des microtubules, provoquant alors l’arrêt de la division cellulaire puis l’apoptose.
    A ce jour, de nombreuses questions restent en suspend concernant les mécanismes moléculaires impliqués dans l'inhibition de la dynamique des microtubules par l'éribuline.
    Dans ce contexte, l’objectif de ce stage sera, dans un premier temps, de caractériser par cryo-tomographie électronique les modifications structurales induites aux microtubules par la liaison de l’éribuline. Pour ce faire, après purification de tubuline, les microtubules seront reconstitués in vitro, dans différentes conditions, et en présence ou non d’éribuline. Les paramètres dynamiques de ces microtubules seront alors déterminés par des approches classiques de spectrophotométrie et de vidéo-microscopie à fluorescence ce qui permettra notamment la mise au point des conditions expérimentales afin d’engager les expériences de cryo-tomographie électronique.
    A plus long terme, des expériences similaires seront réalisées avec de l’éribuline marquée avec des nanoparticules d’or (éribuline-gold) denses aux électrons afin de permettre la localisation précise de cette molécule le long de la paroi des microtubules par cryo-tomographie électronique.
    L’ensemble des résultats obtenus permettra d ‘aider à la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans l'inhibition de la dynamique des microtubules par l'éribuline.

Connaissances/compétences requises en biochimie.